La dernière fois que nous avons voyagé sur une compagnie régulière, nous avons été surpris de voir que les collations et boissons proposés étaient devenues… payantes ! Mais alors…, serait-ce la fin du All inclusive sur les compagnies aériennes ? Le plateau-repas et la collation qui étaient incontournables ne seraient-il donc plus systématiquement à l’ordre du jour ?

Pour en avoir le cœur net, nous sommes partis à la rencontre de Caroline Charles, Responsable de Zone Export au sein des laboratoires Uriage, et habituée des Salles d’embarquement !

 

Caroline Charles – Copyright : Tiwi lab

Caroline, quelles sont les compagnies aériennes que vous avez récemment empruntées ?

Quelques unes, notamment Air France, KLM, Malaysian Airline, Singapore Airline, Tunisair, Royal Air Maroc ou encore Cyprus Airways.

Avez-vous, sur ces compagnies aériennes, constaté une évolution des services à bord ?

Oui, clairement. L’évolution dépend de chaque compagnie aérienne. Je vais me concentrer sur Air France, avec qui je voyage plusieurs fois par mois. En termes de services proposés, j’ai pu constater que la qualité a largement chuté. Les repas par exemple, sont moins fournis et moins qualitatifs qu’avant. Pour pallier à cette baisse de qualité, Air France propose une sélection de cinq menus à la carte sur les vols long courriers, proposés à partir de 18€. Quant aux accessoires de confort, comme les couvertures, ils ne sont plus systématiquement proposés.

De la même manière, la politique de sélection de siège préférentiel a largement évoluée. Avant, n’importe quel passager pouvait demander un siège situé aux issues de secours. Il suffisait d’arriver tôt à l’aéroport. Aujourd’hui, ces sièges sont facturés entre 50€ et 70€ pour les passagers de la classe économique, et offerts aux membres Gold & Platinium.

Trouvez-vous que la qualité des services au sol a également évoluée ?

Tout à fait. L’accès aux salons, par exemple était auparavant exclusivement réservé à certains membres voyageant fréquemment. Aujourd’hui, de plus en plus de salons proposent un accès moyennant le paiement d’un droit d’entrée. Ainsi à Istanbul, vous devez débourser 60 TLR (environ 30 euros) pour y accéder, ce qui permet l’entrée aux familles, mais dessert les voyageurs de la Classe Affaire.

De la même manière, pour la somme de 200€, Air France se propose d’effectuer l’ensemble de vos formalités dans certains aéroports français.

De nombreux services à la personne ont ainsi fait leur apparition ces dernières années.

Selon vous, la fin du All inclusive est-elle une bonne chose pour les voyageurs ?

Je pense que oui, tant pour les voyageurs Affaire que pour les vacanciers, mais à condition que cela se ressente sur le prix du billet.

L’arrivée des compagnies low costs et la crise ont amené les compagnies régulières à se réorganiser. Ainsi, une nouvelle classe est née récemment sur Air France, la Premium Economy. Située entre la classe Affaires et la classe économique, elle est un bon compromis pour les entreprises qui n’ont plus les moyens de débourser trois fois le prix d’un billet classique, ainsi que pour les particuliers qui souhaitent voyager confortablement. Pour la classe économique, je pense que les compagnies aériennes devraient suivre l’exemple du TGV, et proposer des plats et collations en service payant uniquement tout en offrant des billets à tarif attractif. Ainsi, tout le monde y trouverait son compte.

Les compagnies aériennes vont-elles vraiment supprimer les services dont tout à chacun était habitué à bénéficier ? Il semble que nous sommes en train de nous y diriger en douceur.

Reste à voir de quelle manière les voyageurs s’adapteront au changement , et si certaines compagnies ne vont pas choisir au contraire de surfer sur la vague du low cost pour mettre en avant leurs prestations all inclusives, comme Oman Air et Emirates qui ont fait le choix de miser sur la qualité de service pour se développer.

Merci beaucoup à Caroline Charles pour cet entretien.

Copyright : Tiwi lab

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.