Un homme nu portant des bottes de cow-boy regarde d’un air pensif par la fenêtre. Un rai de soleil tombe sur le plancher d’un petit appartement poussiéreux de Brooklyn. Un chien hurle derrière un enfant. Uncle Charlie, c’est surtout un corps. Un corps d’homme maigre, trop vite abîmé par la drogue, par la vie, par la folie. Un corps outragé, abandonné. Pendant plus d’un quart de siècle, Marc Asnin a photographié l’intimité de son Oncle et parrain, et de sa famille. Des images d’une profondeur remarquable, criantes de vérité et d’humanité, exposées jusqu’au 28 décembre à la Galerie La Petite Poule Noire.

Copyright : Marc Asnin - Source : lapetitepoulenoire.com

Copyright : Marc Asnin – Source : lapetitepoulenoire.com

La vie d’une famille américaine à la dérive, comme on en trouvait beaucoup dans les années 50. Fils de mafieux, atteint d’une maladie mentale, Charles Henschke est abandonné par sa femme et se retrouve seul avec 5 enfants. Quelques années plus tard, l’un de ses fils meurt du sida à 26 ans. C’est cette vie que Marc Asnin a photographiée. Avec une certaine empathie, il se faufile dans l’intimité de cette famille que nous ne connaissons pas. De ces photos posées et prises à la volée, se dégage une douceur associée à une énorme dureté. Paradoxal ? Pas forcément. C’est avec une certaine tendresse que le photographe pose son regard, sans appeler la pitié. Uncle Charlie est un homme torturé, chahuté, au corps abîmé, mais il suit son chemin de vie. Sans révolte ni violence apparentes.
Copyright : Marc Asnin -  Source : lapetitepoulenoire.com

Copyright : Marc Asnin – Source : lapetitepoulenoire.com

Le Noir et Blanc, un choix inéluctable ? Le choix du noir et blanc n’est pas étranger à cette ambiance. Associé à une parfaite captation de la lumière, le monochrome reflète merveilleusement bien l’univers chaotique de l’Oncle Charles. Doux et lumineux, il nous plonge sans détour dans un quotidien difficile sans pour autant plonger dans le lugubre. Ce n’est ni révoltés ni bouleversés que nous sommes sortis de cette exposition. Mais pas indemnes pour autant. Ces images resteront quelques temps accrochées dans nos têtes, dans notre âme. Un joli coup de cœur que nous avons souhaité partager avec vous. Marc Asnin, un photographe de renommée internationale Né au USA en 1961, Marc Asnin est un photographe de renommée internationale. Son travail a été publié à de nombreuses reprises dans des journaux et magazines tels que Life, Fortune, The New Yorker, The New York Times Sunday Magazine, French Geo, La Repubblica, Le Monde, et Stern. Récompensé par de multiples prix, il a été exposé au sein de nombreuses galeries et musées parmi lesquels le MOMA, Baltimore Museum of Art, Moscow Museum of Modern Art, Blue Sky Gallery. Source : Artsper Informations pratiques : Exposition du 12 novembre au 28 décembre 2013 Fermeture exceptionnelle de la galerie du 4 au 7 décembre 12 bd des Filles du Calvaire – Paris 11 Ouvert de 12h à 19h / du mardi au samedi Métro : Saint Sébastien Froissart www.lapetitepoulenoire.fr En savoir plus : Uncle Charlie. Par Marc Asnin – Paris Match La Galerie La Petite Poule Noire presents Uncle Charlie – Actuphoto  Marc Asnin Lire aussi : Une nuit, un hôtel, une photographie… A quelques kilomètres de Rome, Ostie, un front de mer à ne pas manquer !

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.