Il ne nous était pas possible d’attaquer la rentrée sans évoquer l’évènement qui a marqué le début de l’été. C’est en effet sans surprise que la Coupe du monde de football a battu tous les records d’interactions sur les réseaux sociaux.

Source : moustachefootballclub.com

Source : moustachefootballclub.com

Une série de records pour le site de micro-blogging, Twitter Le site de microblogging Twitter a été conforme à sa réputation puisque c’est bien l’instantané qui a primé pendant les matchs retransmis en direct. Etonnement, la finale n’arrive qu’en 2e position en nombre de tweets. Avec ses 32.1 millions de tweets, elle se positionne juste derrière les 35.6 millions de messages publiés lors de la demi-finale Allemagne – Brésil. Un record pour une rencontre sportive. En 3e place se place le premier match du second tout Brésil-Chili, qui a enregistré 16.4 millions de messages échangés. Preuve que l’équipe brésilienne a été suivie par le monde entier. Un autre record a été observé quant au nombre de tweets à la minute. Plus de 600.000 (618.725 exactement) à l’issue de la finale, juste derrière le 5e but allemand contre le Brésil en demi-finale qui lui, a généré plus de 580.000 tweets à la minute. Des chiffres qui ont de quoi nous faire tourner la tête, et qui prouvent que le site de micro-blogging n’a pas fini de faire parler de lui.   Facebook n’est de son côté pas non plus en reste Plus de 350 millions de membres se sont en effet exprimés pendant la Coupe du monde, totalisant ainsi plus de 3 milliards d’interactions. La finale, avec ses 88 millions d’utilisateurs et ses 280 millions d’interactions peut se targuer d’avoir battu le Superbowl 2013 qui n’a totalisé « que » 245 millions d’interactions.   Les américains leaders de l’interaction sociale Ce sont logiquement les américains qui ont été les plus actifs sur les réseaux, avec 10.5 millions de personnes actives pendant la coupe du monde. Ils sont suivis de près par le Brésil (10 millions), l’Argentine (7 millions), et l’Allemagne (5 millions). Chiffres logiques et pour le moins non étonnants.   Quid des sentiments des supporters ? Analyser les chiffres est intéressant, mais le plus pertinent ne serait-il pas de connaître les sentiments des supporters lors des différentes étapes de cette coupe du monde ? C’est le pari réalisé par SAP,qui a mis au point un logiciel permettant d’analyser les réactions des supporters lors des différentes phases de cette coupe du monde. Ainsi, à l’issue de la finale les supporters de langue allemande ont explosé de joie tandis que les espagnols ont fait grise mine.  
Source : Forbes.com

Source : Forbes.com

Plus étonnant cependant, les commentaires enthousiastes des supporters de langue anglophone pendant toute la coupe du monde alors que les équipes d’Angleterre et les Etats-Unis ont été respectivement éliminées lors du premier tour et des 8e de finale de cette coupe du monde. Intéressant également l’analyse de l’évolution de la courbe allemande qui semble comporter moins de périodes de pics que celle de la courbe espagnole, malgré les très bons résultats de leur équipe. Serait-ce une question de caractère ? En battant tous les records d’audience, les réseaux sociaux ont une nouvelle fois prouvé qu’ils avaient pris une place non négligeable dans le quotidien de tout à chacun. Reste maintenant à analyser ces milliards de données, en relevant le grand défi du big data, auquel SAP tout comme un grand nombre de sociétés, a choisi de s’attaquer.   En savoir plus : Les réseaux sociaux en ébullition pendant la Coupe du Monde L’humiliation brésilienne vue par les réseaux sociaux Le bilan de la Coupe du monde sur les réseaux sociaux    Lire aussi : La photographie dans les réseaux sociaux. Sommes-nous tous des photographes en herbe ?

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.