Couleurs flashy, dérision, ironie, Martin Parr lève au grand jour les stéréotypes que personne n’oserait exposer. En feuilletant ses albums, vous ne serez pas surpris de voir la mise en évidence d’une tâche de vin, d’un collant filé, ou d’une marque de marcel un peu trop prononcée. Martin ne ménage pas ses sujets. Il montre sans complexe ce que tout à chacun aurait préféré cacher.

Copyright : Martin_Parr

Copyright : Martin_Parr

Domaines balnéaires, stations de ski, attractions touristiques, c’est avec une certaine empathie et beaucoup d’ironie que Martin pose son regard sur les loisirs, pratiques consuméristes de masse et autres objets de grande consommation de notre temps. Dans sa ligne de mire: les classes moyennes et populaires, et tout particulièrement celles de sa Grande Bretagne natale où il fit ses débuts. Flash obligatoire même en pleine journée, ses photos sont, tant par l’objet photographié que par la technique utilisée, reconnaissables au premier coup d’œil. Martin Parr a un style atypique qu’il n’a cessé de cultiver, ce qui explique peut être la raison de son succès.

Copyright : Martin_Parr

Copyright : Martin_Parr

Longtemps très décrié, ce photographe britannique né en 1952 dans le Surrey ne s’est pourtant pas laissé démonter ! Il est aujourd’hui adulé ou détesté ! Photographiant son temps, il a édité plus d’une dizaine de livres sur des thèmes comme Bored Couples, Japonais endormis, ou Think of England. Son adhésion à Magnum Photos en 1994 signe le début d’une reconnaissance qui ne cessera de croitre. Il est depuis largement sollicité et récompensé : Directeur artistique des Rencontres d’Arles en 2004, vainqueur du prix Baume & Mercier en 2008, Martin Parr a entre autres été accueilli pour une exposition Planète Parr au Musée du Jeu de Paume en 2009. Son style a désormais envahi la planète photographie et est devenu une marque de fabrique. Nous nous surprenons d’ailleurs de temps en temps à dire « Je fais une Martin Parr », sous-entendu, je fais une photo à la Martin Parr.

Copyright : Martin Parr

Copyright : Martin Parr

L’Institut des Cultures d’islam l’a dernièrement sollicité pour passer une semaine dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris. L’objectif : donner une autre image de ce petit coin de Paris victime de tous les clichés et de tous les stigmates. Ses photos ont ensuite été exposées et ont rencontré un franc succès ! Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, que l’on soit convaincu par sa démarche artistique ou non, Martin Parr a su imposer son style et se faire reconnaître. N’est-ce pas là l’essentiel ?

En savoir plus

Site internet de Martin Parr Planète Parr au Jeu de Paume Martin Parr, star acide de l’objectif

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.