Régulièrement, nous vous proposons des bons plans expos du WE. Pour ce WE, nous serions tentés de revenir sur des sujets déjà chaudement recommandés, et de vous dire : filez à la MEP voir Dominique Issermann ! Ou passez par les Tuileries et n’oubliez pas de rentrer au jeu de Paume adminrer les œuvres de Ai Weiwei. Mais non. Ce vendredi, le temps est magnifique. Alors, même si les prévisions du Week-end semblent être un peu plus nuageuses, nous vous invitons à vous promener dans Paris, à la recherche de beaux clichés noirs et blancs.

Première étape, le 12– Migrants en Guyane, Chercher la vie, Photographies de Frédéric Piantoni

Quartier de la Crique, Cayenne, 2008 © Frédéric Piantoni

En quatre séquences thématiques – les parcours, les quartiers, l’immigration des femmes et les frontières – et plus de cinquante photographies, l’exposition propose deux regards au visiteur : les portraits en noir et blanc témoignent des destins individuels, tandis que les panoramiques en couleur offrent une vision plus générale sur l’immigration en Guyane.

Les étrangers représentent officiellement 37% de la population de la Guyane, pour 109 nationalités recensées. Haïtiens, Surinamiens, Brésiliens… Tous tentent ici de « chercher la vie » (chèché lavi), expression haïtienne qui désigne à la fois l’exil individuel et la recomposition volontaire dans l’ailleurs, la prise en main de son destin. L’exposition et l’ouvrage qui l’accompagne rappelleront utilement leur existence et leur contribution au riche « creuset » guyanais.

Géographe, Frédéric Piantoni travaille depuis quinze ans sur les circulations migratoires et les réseaux transnationaux en Guyane française. Il est aujourd’hui accueilli en délégation au centre IRD de Cayenne. Les résultats de ces recherches sont largement diffusés dans le milieu scientifique mais ses portraits de migrants n’avaient encore jamais été exposés ni publiés.

Informations pratiques Cité nationale de l’histoire de l’immigration Palais de la Porte DoréeDu mardi au vendredi de 10h à 17h30/ Samedi et dimanche de 10h à 19h. 293, avenue Daumesnil 75012 Paris
www.histoire-immigration.fr/

2nde étape, le 3e – Raymond Cauchetier, à la Galerie Polka

A bout de souffle Paris, France, 1959 - Copyright Raymond Cauchetier

Raymond Cauchetier (Paris, 1920), photographe incontournable de la Nouvelle Vague, fut également grand reporter durant la guerre d’Indochine. A la fin du conflit, Raymond Cauchetier reste au Cambodge et rencontre par hasard, en 1956, Marcel Camus, qui l’invite à suivre le tournage de son film réalisé dans le pays. Cette rencontre avec le 7e Art marque le point de départ d’une prestigieuse carrière de photographe de plateau. Pendant plus de dix ans, Raymond Cauchetier travaille avec les grands réalisateurs de la Nouvelle Vague : Melville, Truffaut, Godard, Tavernier ou Chabrol. Tous sont séduits par son habileté et son œil. Sur les plateaux, Raymond Cauchetier travaille en reporter et laisse libre cours à son instinct : une révolution dans le monde de la photographie de cinéma à cette époque. Avec Raymond Cauchetier, la photographie de plateau prend vie.

Raymond Cauchetier est l’auteur du célèbre cliché de Jean- Paul Belmondo et Jean Seberg descendant les Champs- Elysées pendant le tournage d’« A bout de souffle ». Il se souvient : « Ce qui est bon pour le cinéma ne l’est pas forcément pour la photographie. Alors, pour cette photo, j’ai préféré emmener les comédiens en bas de l’avenue pour rejouer la scène. C’est une première ; seuls les professionnels savent que cette photo n’est pas une photo de film. » Il poursuit : « Quand j’ai compris que j’assistais à une révolution du cinéma, j’ai fait du reportage sur le film. » La galerie Polka expose pour la première fois en France les photographies dece reporter du Cinéma. Aux côtés de ses célèbres clichés, la galerie présentera aussi ses travaux sur l’Indochine, Saigon et Angkor. Ces deux univers sont liés car l’un a permis l’autre.

 Informations pratiques
Polka Galerie 12 rue Saint Gilles, Paris 3ème Du mardi au samedi, de 11h à 19h30 http://www.polkagalerie.com/

Profitez bien, et surtout, n’hésitez pas à nous faire part de vos ressentis sur ces photographies !

Bon WE !

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.